Information pour les premiers intervenants

Les premières personnes sur les lieux d'un accident peuvent s'avérer très utiles. Elles peuvent permettre de réduire les blessures et les pertes de vie, atténuer les pertes matérielles liées aux dommages et au feu, et protéger les indices et les éléments d'information liés à l'accident. Souvent, les services d'urgence, la police, les services d'incendie et les ambulances sont les premiers effectifs entraînés (premiers intervenants) à être déployés sur les lieux d'un accident de transport.

Le BST dépêche une équipe d'enquêteurs sur les lieux de certains événements. L'équipe est dirigée par un enquêteur désigné. Le nombre de personnes dans l'équipe dépend du type d'événement et de sa complexité. Le déploiement et le voyage à destination des lieux de l'événement peuvent prendre du temps, selon la distance qui sépare le bureau du BST qui s'occupe de l'événement. L'enquêteur désigné assure la liaison avec les premiers intervenants pour leur faire connaître ses intentions et assurer que des mesures appropriées sont prises pour interdire l'accès aux lieux et protéger les éléments d'information.

Voici un résumé des mesures que doivent prendre les premiers intervenants pour aider les enquêteurs du BST :

  • Dans la mesure du possible et selon les priorités visant à préserver la vie humaine et à éviter tout dommage supplémentaire, il faut prendre toutes les mesures possibles pour préserver les éléments d'information, éviter que ne soient déplacés ou altérés l'épave et les débris, et documenter au moyen de photos ou d'un autre moyen tout élément d'information temporaire, comme les dépôts de glace ou de suie.
  • La police locale et les équipes d'urgence doivent boucler l'endroit, établir une zone de sécurité, évacuer l'endroit, s'il y a lieu, délimiter le périmètre des lieux de l'accident en tâchant d'y inclure le plus possible toutes les parties de l'épave, assurer les services d'urgence, gérer la circulation et interdire l'accès des lieux aux médias, aux curieux ainsi qu'au personnel de l'entreprise et à toute autre personne dont la présence n'est pas nécessaire.
  • Les autorités locales doivent consigner le nom et les coordonnées de tous les témoins dont les déclarations pourraient faire avancer l'enquête.
  • Le transporteur (la ligne aérienne, la société maritime, l'entreprise de pipeline, la compagnie de chemin de fer, etc.) doit être contacté pour aider à identifier les marchandises dangereuses et les mesures à prendre concernant les risques liés à ces marchandises.
  • Le Centre canadien d'urgence transport (CANUTEC) doit être prévenu si des marchandises dangereuses sont présentes (613-996-6666).
  • Toute question des médias relative à l'enquête doit être adressée au coordonnateur des médias du BST (819-994-8053) ou à l'enquêteur désigné ou à son représentant désigné.

Voici un résumé des mesures prises par l'équipe du BST après son arrivée sur les lieux d'un accident :

  • L'enquêteur désigné ou son représentant désigné communique avec l'organisme responsable des lieux pour se renseigner sur la situation, l'état d'avancement des opérations d'urgence, les risques et les marchandises dangereuses identifiés.
  • Avant de commencer l'enquête sur les lieux, l'enquêteur désigné, en liaison avec les autres organismes concernés, s'assure que les lieux sont inspectés et sécurisés dans toute la mesure du possible.
  • L'enquêteur désigné du BST décide quelles parties des lieux seront sous la juridiction du BST et il communique cette décision à l'organisme responsable des lieux.
  • Dans le cadre de l'enquête, l'enquêteur désigné peut s'entretenir avec les premiers intervenants pour établir leurs actions lors de l'intervention et leur demander de décrire les lieux de l'accident ainsi que les opérations d'urgence.

Signaler un accident ou incident