Communiqués

BST no A03/2007

LE BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA RECOMMANDE DES PROGRAMMES D'INSPECTION PLUS DÉTAILLÉS AFIN DE DÉTECTER LES DOMMAGES À LA GOUVERNE DE DIRECTION DES AVIONS ÉQUIPÉS D'UNE GOUVERNE PORTANT LA RÉFÉRENCE A55471500

Gatineau (Québec) le 22 novembre 2007 - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) publie son rapport final (rapport A05F0047) sur la perte de la gouverne de direction d'un avion exploité par Air Transat survenue le 6 mars 2005.

Le BST a déterminé qu'il est fort probable qu'au décollage de Varadero à Cuba, la gouverne de direction de l'avion présentait des dommages. La perte de la gouverne de direction de l'avion ainsi que les conclusions de l'enquête indiquent que les programmes d'inspection de ce modèle de gouverne de direction en composite ne permettent pas de déceler les défauts à temps. La perte de la gouverne de direction d'un avion cause des problèmes de maîtrise en direction et peut occasionner la perte de la dérive.

En mars 2006, le Bureau a fait deux recommandations. Dans sa première recommandation, le Bureau a demandé au ministère des Transports d'élaborer et de mettre en œuvre en urgence un programme d'inspection qui permettra de faire une détection précoce et constante des dommages à ce modèle de gouverne de direction (A06-05). Le Bureau a également émis une deuxième recommandation (A06-06), qui reprend la première recommandation, à l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), l'autorité de certification des produits Airbus. Si les recommandations du BST sont mises en œuvre, de telles mesures permettront de faire une détection précoce et constante des dommages à la gouverne de direction des avions équipés d'une gouverne portant la référence A55471500.

Transports Canada a répondu à la recommandation A06-05 du BST le 14 juin 2006. Il s'est dit d'accord avec la recommandation du BST et a indiqué que des mesures correctives seront prises.

Les réponses de l'AESA en date du 20 décembre 2006 et du 17 janvier 2007 témoignent de l'engagement de l'AESA à élaborer des mesures correctives qui pourraient comprendre la modification du programme de maintenance de façon à exiger des inspections répétitives.

Rappelons que le 6 mars 2005 à 6 h 45 (temps moyen de Greenwich), un Airbus A310 exploité par Air Transat et assurant le vol 961 quitte Varadero à destination de Québec (Québec) avec à son bord 9 membres d'équipage et 262 passagers. Environ 17 minutes après le décollage, l'appareil éprouve des problèmes de stabilité. Le vol reçoit l'autorisation de descendre à une altitude inférieure, et l'appareil se stabilise. Puisque la compagnie possède des installations de maintenance à Varadero, l'équipage demande d'y retourner et l'avion atterrit sans autre incident. Après l'atterrissage, on constate l'absence de la gouverne de direction.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilitéés civiles ou pénales.

- 30 -

Le rapport final numéro A05F0047 et le document d'information sont aussi disponibles sur ce site.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca