Communiqués

BST no A02/2008

LE BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA NOTE UN DANGER POUR LA SÉCURITÉ QUAND L'ÉVITEMENT DES ABORDAGES REPOSE UNIQUEMENT SUR L'APPLICATION DU PRINCIPE VOIR ET ÉVITER

Gatineau (Québec) le 9 juillet 2008 - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) publie aujourd'hui son rapport d'enquête final (rapport A06O0206) sur la collision en vol survenue le 4 août 2006 à l'ouest de Caledon (Ontario). La collision concernait un Cessna 172P exploité par le Brampton Flying Club avec un instructeur et un élève à son bord et un Cessna 182T piloté par son propriétaire. Les trois occupants des appareils ont subi des blessures mortelles et les deux avions ont été détruits.

Dans une tranche d'altitude très étroite immédiatement à l'extérieur du rayon de l'aéroport international de Toronto/Lester B. Pearson, il y a une concentration d'aéronefs qui ne sont pas tenus d'obtenir des autorisations des contrôleurs de la circulation aérienne. Les données radar recueillies par le BST au cours de la période de 10 jours entourant la date de l'accident indiquent un volume important d'aéronefs volant à vue à l'intérieur de cette tranche d'altitude. Dans cet espace aérien et dans d'autres espaces aériens à haute densité de trafic, l'application du principe voir et éviter ne permet pas toujours d'assurer la sécurité des vols.

En conséquence, le Bureau recommande que :

Le ministère des Transports, en collaboration avec NAV CANADA, prenne des mesures pour réduire de façon substantielle le risque de collision entre les aéronefs en vol à vue dans l'espace aérien de classe E près de l'aéroport international de Toronto/Lester B. Pearson.

A08-03

Le rapport du Bureau contient également des préoccupations liées à la sécurité. Ces préoccupations appuient l'affirmation du BST selon laquelle il subsistera un risque important de collision entre les aéronefs en vol vue dans les espaces aériens contrôlés situés à proximité des aéroports canadiens à haute densité de trafic, et ce, jusqu'à ce que des solutions technologiques ou autres soient apportées. Le gestionnaire régional des enquêtes aéronautiques, Don Enns, estime que des solutions technologiques comme des systèmes embarqués de protection contre les collisions devraient être envisagées en vue de prévenir les collisions en vol. Le Bureau demande à Transports Canada d'assumer le rôle de chef de file, en collaboration avec l'industrie, pour étudier des solutions potentielles.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilitéés civiles ou pénales.

- 30 -

Le rapport final numéro A06O0206, des photos et une vidéo sont aussi disponibles sur ce site.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca