Communiqué de presse

La corrosion a mené à la défectuosité mécanique d'un hélicoptère lors d'un atterrissage de formation à Thunder Bay

Gatineau (Québec) le 10 janvier 2013 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (A11C0152) sur l'accident de septembre 2011 lors d'un vol de formation. Un instructeur et un élève pratiquaient un atterrissage d'urgence en autorotation à bord d'un hélicoptère Bell 206B, exploité par Wisk-Air Limited, à Thunder Bay (Ontario).

Dans l'après-midi du 13 septembre 2011, l'aéronef effectuait un vol de formation à l'aéroport international de Thunder Bay avec à son bord un instructeur et un élève. L'équipage utilisait le seuil de la piste d'atterrissage 30 comme zone d'atterrissage désignée. L'élève-pilote a amorcé une autorotation d'entraînement avec l'intention de rétablir la puissance. Le régime du rotor a diminué dès que l'élève pilote a amorcé la reprise moteur, étant donné que la chaîne dynamique de l'hélicoptère ne s'est pas mise en prise. L'instructeur a alors pris les commandes et a effectué une autorotation. Après que l'hélicoptère a atterri, la chaîne dynamique s'est remise en prise, et le mât de rotor principal s'est rompu tout juste en dessous de la tête du rotor. L'équipage a coupé le moteur et est sorti indemne. Il n'y a pas eu d'incendie.

L'enquête a établi que de l'humidité avait contaminé l'huile de la transmission, entraînant la corrosion de des composants intérieurs du refroidisseur d'huile et de l'embrayage à roue libre. Des particules de corrosion provenant du refroidisseur d'huile ont bloqué la conduite d'alimentation et ont réduit le débit d'huile dans l'embrayage à roue libre. Les dommages et la surchauffe ont compromis la mise en prise de l'embrayage de la roue libre.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca