Communiqué de presse

Une pale de rotor défectueuse a causé l'écrasement d'un hélicoptère Bell 206L à Kapuskasing (Ontario) en novembre 2011

Richmond Hill (Ontario), le 10 décembre 2013 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd’hui son rapport d'enquête (A11O0205) sur la collision avec le relief d’un hélicoptère Bell 206L survenue à Kapuskasing (Ontario) en novembre 2011.

Le 2 novembre 2011, un hélicoptère Bell 206L exploité par Sunrise Helicopters Inc. décolle de Kapuskasing (Ontario). L’aéronef a été nolisé par une entreprise forestière pour effectuer un vol de levé forestier local; à bord se trouvent le pilote et 2 passagers employés par l’entreprise forestière. À 10 h 48, heure avancée de l’Est, une pale du rotor principal se rompt en vol, et l’hélicoptère s’écrase. Tous les occupants sont blessés mortellement, et l’hélicoptère est détruit. Aucun incendie ne se déclare après l’impact.

L’enquête a conclu que les pales du rotor principal comportaient des défauts de fabrication. Plusieurs fissures de fatigue s’étaient formées, et l’une d’elles s’est propagée jusqu’à ce que la pale du rotor principal en cause se rompe en vol. Un accident semblable est survenu en août 2008. Comme suite à cet accident, Bell Helicopter a mis en œuvre une approche de tolérance aux avaries pour les pales de rotor principal. Cette approche ne reposait pas sur des critères d’inspection suffisants pour prévenir l’accident en cause. Par conséquent, une fissure de fatigue s’est propagée à l’insu de tous, jusqu’à la rupture de la pale.

En février 2012, Transports Canada a fixé à 1400 heures de temps de vol la limite de vie utile de toutes les pales de rotor principal visées, quelles que soient les inspections antérieures effectuées. Par conséquent, toutes les pales de rotor principal visées devaient être retirées du service avant d’avoir cumulé 1400 heures de temps de vol.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca