Communiqué de presse

Leur système d'avertissement a permis à des pilotes d'éviter une collision en vol

Richmond Hill (Ontario), le 18 juillet 2013 –Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (A12O0030) sur le risque de collision entre deux petits avions à réaction près de London (Ontario) en 2012.

Le 8 mars 2012, un avion Cessna Citation X exploité par XO Jet voyageait vers l'est de San Jose, en Californie, à Bedford, au Massachusetts. Au même moment, un Gulfstream V exploité par Executive Jet Management parti de Windsor Locks, au Connecticut, se dirigeait vers l'ouest à destination de San Francisco, en Californie, sur la même voie aérienne et au même niveau de vol. Selon le rapport du BST, en raison de ce conflit entre leurs trajectoires de vol, la distance minimale de sécurité entre les deux appareils n'a pas été maintenue. Il sont passés à moins d'un mille marin (latéralement) et 900 pieds (verticalement) l'un de l'autre, alors que le minimum requis est de cinq milles marins (à l'horizontale) et 2 000 pieds (à la verticale).

La collision a pu être évitée, car les équipages des deux appareils ont été prévenus par leur système de surveillance du trafic et d'évitement des collisions (TCAS) respectif.

Bien qu'il n'y ait eu ni blessures ni dommages matériels, le BST a enquêté pour tenter de voir s'il y avait eu des lacunes de sécurité. On a déterminé plus tard qu'une entente entre les centres de contrôle du Canada et des États-Unis à propos des avions volant à des altitudes inappropriées n'avait pas été respectée et que les contrôleurs canadiens ne s'étaient pas aperçus tout de suite du problème. Cela pourrait être attribuable à un exposé de relève incomplet et à une fiche de progression de vol non identifiée.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca