Communiqué de presse

La Garde côtière canadienne mènera les opérations de recherche et de récupération de son hélicoptère avec ArcticNet en appui à l'enquête du BST dans l'Arctique

Gatineau (Quebec), le 18 septembre 2013 – La Garde côtière canadienne (GCC) est à récupérer son hélicoptère Messerschmitt-Bolkow-Blohm Bo-105, qui s'est écrasé dans l'océan Arctique la semaine dernière. Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) poursuit son enquête sur l'accident.

Le 9 septembre 2013, l'hélicoptère de la GCC, qui opèrait à partir du NGCC Amundsen en mission de reconnaissance des glaces dans le détroit de M'Clure au nord de l'île Banks dans les Territoires du Nord-Ouest, a été victime d'un accident et a coulé. Aucun des trois passagers à bord de l'hélicoptère n'a survécu.

L'équipe d'enquête du BST arrivera à Resolute (Nunavut) aujourd'hui, où elle rencontrera les employés de la GCC et d'ArcticNet pour débuter le travail de recherche et de récupération à bord de deux navires de la GCC. Le NGCC Henry Larsen, dépêché sur les lieux, tentera de localiser l'hélicoptère et apportera une aide en matière de déglaçage et d'assistance technique. Le NGCC Amundsen appuiera les efforts de recherche et de récupération en plus de transporter l'équipement et le personnel supplémentaire nécessaires pour récupérer l'hélicoptère.

« Bien que la planification d'une mission de récupération dans le climat rigoureux de l'Arctique représente des défis sur le plan logistique à cette période de l'année, a déclaré le commissaire de la GCC, Marc Grégoire, nous ferons tous les efforts raisonnables pour récupérer l'hélicoptère le plus rapidement possible, tout en assurant la sécurité des membres du personnel participant à cette mission. »

« Nous savons que nous affrontons un environnement difficile en raison des conditions météorologiques et des glaces – et qu'il n'existe aucune garantie », a ajouté Wendy Tadros, la présidente du BST. « Mais le BST est résolu à poursuivre son enquête afin de déterminer ce qui est arrivé lors de ce tragique accident. »

« Toutes les personnes associées à ArcticNet et au programme Amundsen collaborent pleinement avec la GCC et le BST, et nous avons affecté nos meilleures ressources techniques et matérielles à la réussite de cette opération », a fait savoir Martin Fortier, directeur exécutif d'ArcticNet et membre du conseil d'administration du programme Amundsen.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca