Communiqué de presse

La boulonnerie d'attache des flotteurs mal fixée et l'usure sur une longue période ont causé l'écrasement d'un hydravion à flotteurs au lac Trout (Ontario) en 2012

Winnipeg (Manitoba), le 14 janvier 2014 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd’hui son rapport d'enquête (A12C0099) sur la perte de maîtrise et la collision avec le relief d'un Cessna 180G privé muni de flotteurs, au lac Trout, près de Kenora (Ontario), le 1er août 2012.

L'hydravion quitte le lac Trout (Ontario) avec le pilote et 2 passagers à bord à destination d'un lac au nord-ouest pour une journée de pêche. Peu après le décollage, l'hydravion amorce un roulis intempestif avant de faire un virage abrupt et une descente, puis percute le relief ascendant. Le pilote et un des passagers sont grièvement blessés, l'autre passager subit des blessures mineures, et l'aéronef est lourdement endommagé.

En examinant l'épave, les enquêteurs ont conclu qu'un hauban avant qui retenait l'un des flotteurs s'était détaché en vol. Il est probable qu'un axe à épaulement mal installé s'est défait, provoquant le détachement du hauban après le décollage. Le jeu qui existait aux points de fixation des flotteurs, attribuable à l'usure sur une longue période, a fait en sorte que les flotteurs se sont désalignés une fois qu’ils n’étaient plus haubanés. Les flotteurs désalignés ont accru la traînée aérodynamique, ce qui a entraîné une perte de vitesse indiquée et a mené au début d’un décrochage aérodynamique de même qu'à la perte de maîtrise subséquente.

Les enquêteurs ont fait remarquer qu'il n'existe aucune exigence concernant le démontage périodique des flotteurs pour les inspecter. Ainsi, on risque de ne pas détecter les dommages causés à la boulonnerie d'attache des flotteurs par la corrosion, ce qui accroît les risques d'accident pour les pilotes et les passagers.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca