Communiqué de presse

L’enquête sur l’atterrissage d’urgence à l’aéroport de Saint-Hubert en 2012 montre que le matériau des gaines d’air chaud de certains Beechcraft B100 n’empêche pas que de la fumée s’introduise dans la cabine

Dorval (Québec), le 23 septembre 2014  – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd’hui son rapport d’enquête (A12Q0029) sur l’atterrissage d’urgence d’un Beechcraft B100 exploité par Pascan Aviation Inc. à cause de la présence de fumée dans la cabine.

Le 21 février 2012, le vol PSC123 décolle de l'aéroport Montréal/Saint-Hubert (Québec) à 9 h 7, heure normale de l'Est, pour exploiter un vol nolisé vers Bagotville (Québec), avec 2 passagers et 2 membres d'équipage de conduite à bord. Durant la montée initiale, à 15 400 pieds au-dessus du niveau de la mer, l'équipage remarque la présence d'une très légère fumée dans la cabine. À 9 h 28, l'équipage déclare une situation d'urgence et demande l'autorisation de retourner à l'aéroport Montréal/Saint-Hubert. L'aéronef atterrit à 9 h 51 sur la piste 24R en présence des services d'urgence. Il n'y a ni blessures ni incendie.

L'enquête du BST a permis de découvrir, parmi les gaines d'air chaud dans lesquelles circule de l'air de prélèvement des moteurs pour chauffer la cabine, trois sections qui étaient fondues, écrasées et perforées à cause d'une chaleur excessive. Ces gaines se trouvaient sous le plancher du côté droit de la cabine principale, et la chaleur qui s'en échappait a probablement été à l'origine de la légère fumée dans la cabine. Le Bureau a ainsi conclu que le matériau utilisé pour fabriquer les gaines d'air chaud ne résiste pas aux températures les plus élevées auxquelles il est susceptible d'être exposé dans des conditions de fonctionnement et qu'il pourrait donc être inapproprié à cet usage.

Pascan Aviation Inc. a pris des mesures pour corriger ce problème en rappelant à son personnel de maintenance qu'il devait inspecter soigneusement l'installation des gaines d'air chaud et des conduites d'air de prélèvement sous le plancher.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca