Communiqué de presse

Un abordage aérien mortel à proximité de Pemberton (Colombie-Britannique) en juin 2013 met en évidence les risques de l’utilisation du principe « voir et éviter » comme seul moyen de prévention des collisions

Richmond (Colombie-Britannique), le 18 septembre 2014  – Dans son rapport d’enquête (A13P0127) publié aujourd’hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a déterminé que l’abordage aérien mortel entre un Cessna 150 et un motoplaneur à proximité de Pemberton, en Colombie-Britannique, était attribuable à l’insuffisance du principe « voir et éviter » comme seul moyen de prévention des collisions.

Le 29 juin 2013, un avion Cessna 150 volait de Lillooet à Nanaimo en Colombie-Britannique, en suivant une route aérienne privilégiée au-dessus de la région de Pemberton avec un pilote et un passager à bord. Pendant ce temps, un motoplaneur Stemme S10-VT en excursion aérienne se dirigeait vers l'aéroport de Pemberton avec un pilote et un passager à bord. Les deux aéronefs étaient pilotés conformément aux règles de vol à vue. Ils se sont percutés à l'ouest de Pemberton à 12 h 18, heure avancée du Pacifique. Les deux appareils ont été détruits et il n'y a eu aucun survivant.

L'enquête a révélé que le ciel était dégagé et que les vents étaient calmes dans le secteur au moment de l'accident. Les routes convergentes des deux aéronefs ont créé des angles morts pour les pilotes. Ce facteur, de pair avec les limites de la vision humaine, réduisait les possibilités d'évitement de la collision par les pilotes. Pendant l'abordage, les ailes droites des deux appareils ont été arrachées, ce qui a rendu les appareils impossibles à contrôler, de sorte que les chances de survivre à l'impact avec le sol qui a suivi étaient nulles.

Si les pilotes se fient uniquement au principe « voir et éviter » pour prévenir les collisions lors d'un vol effectué selon les règles de vol à vue, il existe un risque constant de collision. Le BST a enquêté sur de nombreux cas (le plus récent étant le no A12H0001) où l'emploi du seul principe « voir et éviter » a eu pour conséquence un abordage en vol. Le rapport d'enquête mentionne de nombreuses technologies (lien à l'annexe B du rapport) qui peuvent aider les pilotes à éviter les collisions.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca