Communiqués

BST no M01/2008

LE BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA IDENTIFIE DES PRATIQUES DANGEREUSES SUR LE QUEEN OF THE NORTH

Gatineau (Québec), le 12 mars 2008 - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport final (M06W0052) sur le naufrage du Queen of the North exploité par la BC Ferries. Le naufrage est survenu le 22 mars 2006 à l'île Gil, dans le passage Wright (Colombie Britannique).

« Essentiellement, il y avait une défaillance dans le système cette nuit-là. Les pratiques reconnues de tenue de quart à la passerelle n'ont pas été suivies. De plus, il manquait une troisième personne certifiée sur la passerelle », a déclaré Wendy Tadros, présidente du BST. « Les recommandations que nous faisons aujourd'hui vont au-delà de la cause de ce naufrage. Elles visent à faire en sorte que les Canadiens et Canadiennes parviennent toujours à bon port. Nos deux premières recommandations portent sur les passagers. Lors d'une situation d'urgence, tous les passagers doivent être dénombrés et évacués en lieu sûr. Notre troisième recommandation prévoit l'installation d'enregistreurs des données de voyage à bord de tous les grands navires du Canada », a-t-elle ajouté.

Le 21 mars 2006 à 20 h, le roulier à passagers et véhicules Queen of the North appareille de Prince Rupert (Colombie-Britannique) à destination de Port Hardy (Colombie-Britannique) avec 59 passagers et 42 membres d'équipage à son bord. Après s'être engagé dans le passage Wright à partir du chenal Grenville, le navire heurte la côte nord-est de l'île Gil le 22 mars à 0 h 21.

Le navire subit des avaries considérables à la coque et, privé de sa capacité de propulsion, dérive pendant environ 1 heure et 17 minutes avant de couler par 430 m de profondeur. Les passagers et l'équipage abandonnent le navire avant que celui-ci ne coule. Deux passagers sont portés disparus après l'abandon du navire. Ils ont été déclarés morts depuis lors.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilitéés civiles ou pénales.

- 30 -

Le document d'information, les photos, la simulation, le rapport final M06W0052 et tous les documents déjà publiés sur cet événement sont disponibles sur ce site. Vous pouvez également visionner la webémission de la conférence de presse.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca