Communiqué

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada publie un rapport concernant l'événement de 2010 impliquant un traversier sur la rivière des Outaouais

Gatineau (Québec) le 7 mars 2012 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) publie aujourd'hui son rapport d'enquête final (M10C0092) concernant l'accident du traversier à câble Ecolos s'étant produit sur la rivière des Outaouais, près de Rockland (Ontario) le 9 décembre 2010.

Dans la nuit en question, l'Ecolos a embarqué 3 véhicules et 5 passagers et a quitté Thurso (Québec). L'exploitant était le seul membre d'équipage à bord. Il a remarqué une augmentation considérable de plaques de glace flottantes descendant la rivière. Celles–ci s'accumulaient sur le côté du traversier à mesure qu'il traversait. Rendu à mi–parcours, un violent bruit a retenti et le traversier s'est arrêté brusquement. L'exploitant a quitté le poste de barre afin de déterminer la source du bruit, lequel provenait de la superstructure du mécanisme d'entraînement du côté ouest du traversier.

« La glace descendant la rivière des Outaouais s'est coincée du côté amont de la coque du traversier à câble Ecolos. Alors que le traversier était environ à mi–parcours, l'accumulation de glace était telle que certains des composants mécaniques ont manqué et le traversier est parti à la dérive », explique Wendy Joliffe, enquêteure designée en chef du BST. « Un des axes, un câble et un dispositif de retenue à la rive ont fait défaut, mais heureusement l'autre câble s'est coincé dans la machinerie et a assuré un lien entre le traversier et la rive à Rockland ».

Les exploitants de traversier doivent considérer quels types d'accidents peuvent survenir et se préparer en conséquences. On ne peut prévoir les accidents, mais les exploitants peuvent planifier des mesures d'urgence pour y réagir, et pratiquer ces mesures. Dans le cas présent, l'exploitant du traversier était formé et les passagers ont été évacués en toute sécurité.

Depuis cet événement, l'exploitant du traversier à câble Ecolos a réparé le mécanisme d'entraînement et il en a également modifié sa conception afin d'éviter la récurrence d'autres incidents semblables. On rappelle aux passagers qui empruntent le traversier que la sécurité est l'affaire de tous et qu'il faut parer à de telles urgences.

Ce rapport a été envoyé à tous les exploitants de traversier canadiens identifiés.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca