Communiqué de presse

La brume et le fait de se fier à des prévisions de position inexactes ont contribué à l’échouement d’un navire sur le fleuve Fraser (Colombie-Britannique) en 2014

Vancouver (Colombie-Britannique), le 23 octobre 2014 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada a publié aujourd’hui son rapport d’enquête (M14P0014) sur l’échouement du navire porte-conteneurs Cap Blanche sur le fleuve Fraser, en Colombie-Britannique, en janvier 2014. Selon le rapport, la brume et le fait de se fier à des prévisions de position de navire établies à partir de renseignements inexacts ont contribué à l’échouement.

Le 25 janvier 2014, le navire porte-conteneurs Cap Blanche se dirigeait vers le terminal Fraser Surrey Docks sur le fleuve Fraser, en Colombie-Britannique. Le navire était sous la conduite d'un pilote et la visibilité était réduite en raison de la brume. Le pilote a utilisé une fonction de son unité de pilotage portable pour évaluer la vitesse angulaire de giration dans la courbe de Steveston. L'information fournie par l'équipement était inexacte en raison d'un intervalle de lissage inconnu du système GPS. Le Cap Blanche s'est échoué dans le chenal balisé de la courbe de Steveston. Le navire, qui a été renfloué environ 30 minutes après l'échouement,n'a subi que des dommages mineurs. Il n'y a eu ni blessure ni pollution.

L'enquête a fait ressortir que lorsqu'un navigateur se fie principalement à un seul appareil de navigation ou à une seule source d'information, des erreurs risquent de passer inaperçues. Elle a également relevé que l'équipage de la passerelle n'était pas au courant de l'ensablement sur le côté sud de la courbe de Steveston et n'a donc pas été en mesure de déceler le danger ni d'aider le pilote. L'enquête a également souligné que si les pilotes n'utilisent pas les appareils de navigation les plus précis à leur disposition, ils sont susceptibles de prendre des décisions fondées sur des renseignements inexacts.

Depuis cet événement, le BST a envoyé à l'Administration de pilotage du Pacifique un avis de sécurité maritime qui donnait des renseignements sur les écarts entre les données fournies par le système d'identification automatique (SIA) du navire et celles transmises par les antennes GPS avec système de renforcement à couverture étendue (WAAS) des pilotes. L'Administration de pilotage du Pacifique a distribué cet avis à tous les pilotes.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca