Communiqué de presse

Une étincelle produite par un interrupteur électrique a été la cause probable de l’inflammation de gaz naturel qui fuyait, causant l’incendie de juin 2012 dans une enceinte de vanne près de Wonowon (Colombie-Britannique)

Edmonton (Alberta), le 26 septembre 2013 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd’hui son rapport d’enquête (P12H0103), sur un incendie de gaz naturel à la station de compression N4 de Spectra Energy Transmission près de Wonowon, à 160 km environ au nord-ouest de Fort St. John (Colombie-Britannique). Deux employés d’entretien ont subi des blessures dans cet incendie.

Le 23 juin 2012, un incendie s’est déclaré dans l’enceinte d’une vanne. Les deux employés effectuaient des travaux d’inspection annuels sur des vannes motorisées dans la station lorsque du gaz naturel inodore et non corrosif qui fuyait s’est enflammé. Au cours de son enquête, le BST a appris que la présence de gaz inflammable dans l’enceinte n’avait pas été vérifiée avant le début des travaux. Les enquêteurs ont également découvert que la fuite de gaz était attribuable à la défaillance de deux joints toriques sur la tige de la vanne. Le gaz naturel s’est probablement enflammé lors de l'activation du bouton de fermeture de la vanne motorisée au cours des travaux d’entretien. Cette activation a produit une étincelle, qui a enflammé le gaz.

L’enquête a aussi démontré que les permis de travail n’étaient pas toujours remplis avant le début des travaux. Dans un tel cas, les employés pourraient ne pas prendre en compte adéquatement tous les dangers potentiels que présente le lieu de travail, ce qui accroît les risques d’un accident de travail. Le rapport d’enquête a également établi un fait quant aux risques, où il a été déterminé qu’en cas de fuite d’une vanne, une étiquette d’avertissement devrait être placée à l’entrée des enceintes afin de signaler clairement les dangers potentiels liés à l’entrée dans l’enceinte.

Spectra Energy a pris des mesures pour réduire la probabilité qu’un tel accident survienne à nouveau. Les inspections de fuites de gaz ont été améliorées, ce qui a permis de détecter des fuites de gaz et d’y remédier. On a rappelé aux employés (cadres et travailleurs) de se conformer aux pratiques et aux méthodes de travail sécuritaires.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca