Communiqués

BST no R04/2009

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada publie son rapport sur le déraillement d'un train survenu près de Lillooet (Colombie-Britannique) ayant entraîné des pertes de vie


Gatineau (Québec) le 28 mai 2009 - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) publie son rapport (R06V0136) sur le train de marchandises du Canadien National qui est parti à la dérive et a déraillé le 29 juin 2006 près de Lillooet (Colombie-Britannique).

Dans son enquête sur l'accident survenu à Lillooet, le BST a découvert qu'aucune évaluation des risques n'avait été faite avant le retrait des locomotives équipées de freins rhéostatiques dans ce territoire extrêmement montagneux. Dans le cadre de cette enquête et d'autres enquêtes, le Bureau a constaté que l'évaluation des risques exigée par le système de gestion de la sécurité du Canadien National n'est pas toujours effectuée. « Les systèmes de gestion de la sécurité constituent la voie à suivre, a déclaré la présidente du BST, Wendy Tadros. Cependant, pour qu'ils soient efficaces, il faut un engagement ferme et soutenu de la part de l'industrie ferroviaire et de l'organisme de réglementation », a-t-elle ajouté.

Afin d'assurer la protection des compagnies ferroviaires de l'Amérique du Nord et des personnes qui y travaillent, le Bureau recommande aujourd'hui que :

le Canadien National prenne des mesures efficaces d'identification et d'atténuation des risques pour la sécurité en conformité avec les dispositions de son système de gestion de la sécurité, et le ministère des Transports oblige le Canadien National à prendre ces mesures.
R09-03


Le Bureau a également fait part de sa préoccupation liée à la sécurité à propos des normes sur les semelles de frein du matériel roulant actuel. « Afin d'améliorer la sécurité du réseau ferroviaire, nous demandons que les normes sur les semelles de frein soient actualisées en fonction des wagons actuels, plus lourds qu'auparavant », poursuit Mme Tadros.

Le 29 juin 2006, alors qu'il roulait dans des courbes accentuées et une pente abrupte à Lillooet, le train a déraillé parce que les freins du wagon et de la locomotive n'ont pu ralentir sa descente. Le wagon a été le premier à dérailler, pour s'arrêter à environ 1000 pieds en contrebas de la montagne. Peu après, la locomotive a déraillé et a dérapé sur environ 800 pieds en contrebas de la montagne. Le chef de train et l'agent de train sont décédés. Le mécanicien a subi des blessures graves et a été transporté à l'hôpital.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca