Communiqués 2012

Une enquête du BST souligne un enjeu inscrit sur sa Liste de surveillance et réclame toujours l'ajout de mesures de sécurité en territoire ferroviaire signalisé

Gatineau (Québec) le 18 octobre 2012 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (R11E0063) sur la collision en voie principale qui s'est produite en juin 2011 à Edmonton (Alberta). Le rapport met en lumière l'enjeu pour la sécurité « Respecter les indications de signaux » inscrit sur sa Liste de surveillance.

Le 23 juin 2011, le train de marchandises Q101 du CN, qui se déplaçait vers l'ouest à 25 mi/h dans la subdivision Wainwright, est entré en collision avec la queue du train de marchandises A417 immobilisé, à Edmonton, en Alberta. La collision a causé le déraillement de 2 wagons plats intermodaux (3 plates-formes) du train A417 et la locomotive de tête du train Q101 a été endommagée. Aucune matière dangereuse n'a été en cause et personne n'a été blessé.

L'équipe du train Q101 ne savait pas que le train A417 s'était immobilisé sur la voie nord en avant d'elle. Malgré le fait qu'elle avait correctement et formellement reconnu les indications des signaux, l'équipe n'a pas réduit la vitesse, croyant la voie en aval dégagée. Au cours de la marche à 37 mi/h à l'approche du signal, la visibilité du signal et du train A417 était obstruée par un train immobilisé sur la voie sud adjacente. Sans une ligne de vision directe à partir d'un point situé plus loin derrière elle, l'équipe du train a surestimé la distance au signal et n'a pas réduit suffisamment la vitesse du train au cours de l'approche. Lorsqu'une vue dégagée du signal a été établie, la distance par rapport à la queue du train A417 immobilisé était insuffisante pour que l'équipe puisse arrêter le train Q101 avant la collision.

Dans cet accident, les indications de signaux étaient appropriées et l'équipe les avait correctement identifiées, mais les décisions suivantes en matière de manœuvre du train ne l'étaient pas et ont conduit à la collision. En l'absence de mesures de sécurité supplémentaires en territoire signalisé, lorsque les indications de signaux ne sont pas correctement reconnues ou respectées, les mesures de sécurité actuelles pourraient se révéler insuffisantes pour réduire les risques de collision et de déraillement. Depuis plus d'une décennie, le BST a une recommandation en suspens (R00-04) visant l'ajout de mesures de sécurité en territoire signalisé pour s'assurer que les membres des équipes identifient les indications de signaux et s'y conforment de façon uniforme.

« Respecter les indications de signaux » est un enjeu pour la sécurité inscrit sur la Liste de surveillance du BST. La Liste de surveillance est une liste d'enjeux qui, selon le BST, présentent les risques les plus importants pour le système de transport du Canada.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca