Communiqué

Une combinaison d'un grand nombre de facteurs a entraîné le déraillement d'un train de marchandises du Chemin de fer Canadien Pacifique en Alberta, en avril 2012

Gatineau (Québec) le 25 juin 2013 – Un grand nombre de facteurs a entraîné le déraillement de 10 wagons-citernes vides sur une voie d’évitement du Chemin de fer Canadien Pacifique, juste au sud d’Innisfail (Alberta) le 21 avril 2012. Voilà les conclusions d’un rapport d'enquête (R12C0051) publié aujourd’hui par le Bureau de la sécurité des transports du Canada. Durant l’accident, un des wagons-citernes a été perforé et a perdu une petite quantité de glycol. Un des wagons qui a déraillé a heurté la locomotive de tête d’un second train, qui était immobilisé sur la voie principale pour permettre au train de l’accident de manœuvrer sur la voie d’évitement.

L’enquête a conclu qu’il n’y avait eu aucun problème concernant l’exploitation du train. Le Bureau fait état d’une combinaison de facteurs, y compris la voie qui n’était pas à niveau à proximité du branchement et une différence de hauteur d’attelage entre les wagons, pour conclure que les roues du premier wagon déraillé avaient probablement chevauché le rail, ce qui a amorcé un déraillement mettant en cause 10 wagons et une locomotive.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca