Communiqué de presse

Une formation sur la sécurité inadéquate à la source de l'accident qui a blessé trois agents d'entretien de la voie à Edmonton en 2012

Edmonton (Alberta), le 24 avril 2014 — Dans son rapport d'enquête (R12E0182) publié aujourd'hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) conclut que le manque de formation, notamment à propos de l'utilisation de la procédure de protection par sentinelle, est l'un des facteurs déterminants d'un accident au cours duquel un train a heurté 3 agents d'entretien de la voie. Deux d'entre eux ont subi des blessures graves.

Le matin du 26 décembre 2012, un train de marchandises du Canadien National (CN) voyageant vers l’est a heurté 3 employés de A&B Rail Services Ltd. (A&B), une entreprise d’entretien de la voie dont les services avaient été retenus par le CN, à proximité d’un aiguillage de voie principale dans la région d’Edmonton. Ces 3 employés s'affairaient à déneiger et à déglacer la voie à l’emplacement de l’aiguillage; 2 d’entre eux portaient des souffleuses dorsales portatives à essence. Lorsque l’équipe de train a aperçu les travailleurs sur la voie principale, elle a actionné la sonnerie et le klaxon du train, mais les travailleurs n’ont pas semblé réagir. L’équipe a alors appliqué les freins d’urgence, mais n’a pu stopper le train à temps pour éviter les travailleurs.

L’enquête a révélé que le bruit produit par les souffleuses dorsales avait empêché les 3 travailleurs d’entendre la sonnerie et le klaxon du train. Les travailleurs, qui tournaient le dos au train, ne l’ont pas vu approcher. L’enquête a aussi permis de découvrir que le CN avait fait une séance d’information sur les travaux avec le superviseur d’A&B, mais que les agents d’entretien de la voie qui réalisaient les travaux n’y avaient pas assisté. Malgré l’obligation qu’a le chemin de fer de s’assurer que les autres parties autorisées à accéder à sa propriété ont une formation et une supervision adéquates, et malgré l’obligation qu’a A&B de protéger la santé et la sécurité de ses employés en veillant à ce qu’ils reçoivent une formation adéquate, les employés de la voie d’A&B n’avaient pas reçu une formation complète sur les pratiques de travail sécuritaires, n’étaient pas supervisés directement et n’avaient pas été mis au courant des modifications aux procédures de protection par sentinelle.

Le 8 janvier 2013, le BST a émis un avis de sécurité ferroviaire à l’intention de Transports Canada (TC). L’avis suggérait que TC revoie la manière dont les chemins de fer mettent en œuvre la protection par sentinelle, surveillent son application et procurent une formation à son sujet, afin de garantir l’application des instructions de manière appropriée et la prestation de la protection adéquate à tout le personnel d’entretien de la voie, y compris les employés contractuels. TC a répondu qu’il travaillait, en collaboration avec l’Association des chemins de fer du Canada, à l’ajout d’une règle au Règlement d’exploitation ferroviaire du Canada concernant l’utilisation de la protection par sentinelle. Ces travaux pourraient mener à une surveillance réglementaire de la protection par sentinelle.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca