Communiqué de presse

Procédures de sécurité révisées par suite d’une collision entre un train et un camion en mai 2013 à Québec

Montréal (Québec), le 6 octobre 2014 — Dans son rapport d'enquête (R13Q0012) publié aujourd'hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) conclut que la collision entre un train de voyageurs de VIA Rail Canada Inc. et un camion semi-remorque en mai 2013 à un passage à niveau privé de Québec est survenue pendant que le train traversait le passage à niveau alors que la barrière de protection à commande manuelle était relevée. Il n'y a pas eu de blessé.

Le 2 mai 2013, un train de voyageurs de VIA Rail Canada, après avoir laissé descendre des voyageurs et s'être ravitaillé en carburant, roulait en marche arrière de la Gare du Palais au triage de Limoilou à Québec (Québec). Deux membres d'équipe étaient présents : le mécanicien aux commandes de la locomotive de tête, et le mécanicien responsable au sol, qui supervisait la manœuvre en marche arrière. Le mécanicien de locomotive recevait ses instructions par radio. La collision s'est produite au passage à niveau privé menant à l'usine Papiers White Birch. La dernière voiture de voyageurs a été endommagée et le camion semi-remorque a été détruit. Environ 300 litres de diésel du réservoir de carburant du camion semi-remorque se sont déversés sur le sol.

L'enquête a révélé que lorsque le camion semi-remorque a amorcé un virage pour entrer à la papetière, les barrières à commande manuelle du passage à niveau étaient relevées, et le feu de circulation contrôlant l'accès à l'usine indiquait que le passage était permis. Remarquant qu'un autre camion s'était immobilisé du côté de la papetière, le mécanicien responsable au sol en a conclu que la barrière à commande manuelle était abaissée et a annoncé à son collègue aux commandes de la locomotive que le passage était protégé alors qu'il ne l'était pas. Le gardien qui manœuvre les barrières ne s'est pas immédiatement rendu compte qu'il fallait les abaisser afin de protéger le passage à niveau, car le train était partiellement masqué à la vue et que le ravitaillement en carburant s'était fait plus rapidement que d'habitude.

Après l'évément, VIA Rail Canada Inc. a modifié ses procédures afin que les trains ne s'arrêtent plus à la sortie de la Gare du Palais, et a éloigné le point de ravitaillement en carburant du passage à niveau. Transports Canada a entamé des discussions avec la Ville de Québec, l'usine Papiers White Birch et le Canadien National pour améliorer le feu de circulation et les systèmes de protection à ce passage à niveau.

Le risque que des trains de voyageurs aient des collisions avec des véhicules est l'un des enjeux de la liste de surveillance du BST. Regardez la vidéo du BST!


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca