Communiqué de presse

Le blocage d'un système de drainage des eaux a provoqué l'affaissement d'un remblai et le déraillement subséquent d'un train de VIA Rail en avril 2013 près de Togo, en Saskatchewan

Winnipeg (Manitoba), le 11 juin 2014 — Dans son rapport d'enquête (R13W0124) rendu public aujourd'hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) conclut qu'un drainage inadéquat des eaux a causé l'affaissement d'un remblai, entraînant le déraillement d'un train de VIA Rail (VIA) près de Togo, en Saskatchewan.

Le 28 avril 2013, un train de VIA qui voyageait vers l’ouest passait sur un tronçon de voie surélevé du CN lorsque l’équipage a remarqué qu’il manquait du ballast dans la plate-forme. On a serré les freins d’urgence, mais le train ne s’est pas arrêté à temps. Au moment où le train passait à cet endroit, le remblai s’est affaissé encore davantage. Les deux locomotives, un fourgon à bagages et la première voiture ferroviaire ont alors déraillé sans se renverser. Les réservoirs de carburant de chacune des locomotives VIA ont heurté les rails, ce qui a causé leur rupture. Le carburant diesel s’est alors enflammé. L’incendie a endommagé les deux locomotives. Même si elles avaient été remises à neuf récemment, les locomotives n’étaient pas équipées des nouveaux réservoirs de carburant résistants à la perforation. Les membres du personnel de VIA et tous les passagers à bord ont pu être évacués en toute sécurité. Il n’y a pas eu de blessés.

Une inspection de la voie menée environ 4 heures avant l’arrivée du train n’avait pas relevé de défaut à cet endroit. On a déterminé par la suite qu’un ponceau à l’emplacement du déraillement était obstrué de glace depuis un certain temps. En raison de cette obstruction et de la fonte rapide et soudaine de la neige de surface aux environs, le remblai était saturé d’eau et instable. Il a commencé à s’affaisser avant le passage du train. L’enquête a révélé que les inspecteurs de la voie pour ce secteur n’avaient pas reçu de formation pertinente sur les indices de danger possible du sol. Sans une telle formation, les inspecteurs de la voie pourraient être incapables de détecter les sols instables en temps voulu, ce qui augmente le risque de déraillement.

Par suite de cet incident, le CN a produit une vidéo sur les inspections de préparation aux conditions printanières. Deux documents de référence ont été préparés afin de fournir davantage d’information spécifiquement sur les signes d’instabilité possible du remblai sous la voie. Ces documents ont été fournis à tous les inspecteurs de la voie et superviseurs à titre de formation d’appoint.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca