Communiqué de presse

Une vue obstruée du système d’avertissement est l’un des facteurs qui ont mené à une collision à un passage à niveau à Sainte-Ursule (Québec) en 2016

Liens connexes (R16D0092)

Dorval (Québec), le 11 décembre 2017 — Dans son rapport d'enquête (R16D0092) publié aujourd'hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a déterminé que la distance depuis laquelle la circulation vers l'est sur la route 348 peut apercevoir le système d'avertissement de passage à niveau à Sainte-Ursule (Québec) était un facteur clé dans la collision entre un train de voyageurs VIA Rail et un camion semi-remorque, en septembre 2016.

Dans l'après-midi du 20 septembre 2016, un train de voyageurs VIA Rail circulait vers le sud dans la subdivision de Joliette. Un camion semi-remorque chargé de sable a percuté le train au passage à niveau sur la route 348 à Sainte-Ursule (Québec). La première voiture-coach du train a déraillé, et les autres voitures-coachs ainsi que les locomotives ont été endommagées. Les réservoirs de carburant du camion se sont rompus et ont déversé quelque 60 gallons de carburant. Environ 1800 gallons de carburant provenant des locomotives endommagées ont été déversés. La voie et le système d'avertissement de passage à niveau ont été endommagés, et le camion semi-remorque a été détruit. Le conducteur a été grièvement blessé, et deux voyageurs du train ont subi des blessures mineures.

L'enquête a permis de déterminer que la courbe vers la gauche que doivent négocier les véhicules venant de l'ouest sur la route 348 bloque la vue du système d'avertissement de passage à niveau. Il y avait bien un panneau d'avertissement au début de la courbe pour indiquer la présence d'un passage à niveau, mais ce panneau n'était pas muni de feux pour signaler activement l'approche d'un train. Dans cet événement, tandis que le conducteur du camion semi-remorque négociait la courbe, son attention visuelle était probablement plus portée vers l'extérieur de la courbe que loin en avant. Le conducteur a freiné lorsqu'il a remarqué que le système d'avertissement était actionné, mais la distance ne lui a pas permis d'arrêter son véhicule à temps.

L'enquête a également permis de déterminer qu'il y avait eu plusieurs autres accidents d'automobile dans les environs de ce passage à niveau sur la route 348. Toutefois, en évaluant les risques pour la sécurité à un passage à niveau, Transports Canada (TC) ne prend pas en considération les accidents de la route dans lesquels le matériel ferroviaire n'est pas en cause. Ainsi, lorsque les évaluations des risques pour un passage à niveau tiennent compte uniquement des accidents ferroviaires, les vrais risques pour le public se trouvent sous-estimés. Le BST a émis l'Avis de sécurité ferroviaire (ASF) 10/17, conseillant à TC de tenir compte des accidents survenus dans les environs de passages à niveau afin d'évaluer leur incidence sur la sécurité. TC n'a pas indiqué s'il prendrait des mesures par rapport à cet enjeu.

Après l'accident, le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports a évalué le passage à niveau sur la route 348 à Sainte-Ursule et s'est engagé à installer en 2018 un signal avancé de passage à niveau muni de feux clignotants à l'approche de ce passage à niveau.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca