Documents d'information

Document d'information et fiche de renseignements no 2
Préoccupations liées à la sécurité

Rapport d'enquête maritime M03N0050
Incendie sur le pont-garage du traversier roulier à passagers
Joseph and Clara Smallwood à 8 milles marins au sud de
Port aux Basques (Terre-Neuve-et-Labrador)
le 12 mai 2003

Malgré les mesures importantes prises à la suite de l'enquête du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), trois préoccupations liées à la sécurité persistent. Ces préoccupations soulignent des domaines où des problèmes pourraient surgir mais qui ne constituent pas des conditions très dangereuses pour le moment. Le Bureau continuera de surveiller la situation afin de s'assurer que ces préoccupations ne sont pas le signe de lacunes systémiques nécessitant des mesures immédiates.

Alarmes automatiques à avertisseur acoustique local

Le Bureau est préoccupé par le fait que, sans alarme incendie locale automatique, le délai entre la détection d'un feu et l'avertissement donné aux passagers et aux membres d'équipage peut exposer les personnes se trouvant dans des endroits isolés, comme des cabines et sur des ponts-garages, à des risques.

Le système d'avertissement actuel pour les urgences incendie sur un grand nombre de navires à passagers canadiens, notamment le Joseph and Clara Smallwood, est le système d'alarme. À la suite d'un signal de pré-alarme et d'une évaluation des risques, un officier peut déclencher l'alarme ou le système déclenchera automatiquement l'alarme générale dans un délai prédéterminé. Ce système permet à l'équipage d'évaluer la situation et de se déployer avant d'avertir les passagers.

Toutefois, sans avertissement local immédiat dans les endroits isolés, les passagers et les membres d'équipage qui se trouvent à ces endroits ne peuvent pas prendre de mesures immédiates pour se protéger. Dans l'accident à l'étude, les passagers se trouvant sur le pont-garage, bien qu'ils n'étaient pas autorisés à y être, n'ont pas été avertis du feu et certains ont été incapables de quitter les lieux.

Le National Transportation Safety Board (NTSB) des États-Unis et l'International Council of Cruise Lines (ICCL) reconnaissent l'importance de poser des alarmes à avertisseur acoustique local, en plus d'un système d'alarme centralisé, afin d'améliorer la sécurité en cas d'incendie.

Identification inadéquate des membres d'équipage par les passagers

Le Bureau est préoccupé par le fait que les membres d'équipage des navires à passagers canadiens ne soient pas identifiés suffisamment grâce à des vêtements spécifiques et qu'en cas d'urgence, les passagers soient exposés à des risques inutiles.

Même si Marine Atlantique fournit des vêtements réfléchissants, il n'y a pas de politique en place au sein de l'entreprise pour s'assurer que les membres d'équipage qui sont responsables de la sécurité immédiate des passagers portent de tels vêtements en cas d'urgence.

Dans le présent accident, des membres du personnel qui n'étaient pas en service et qui ne portaient pas l'uniforme ont participé à l'intervention, mais les passagers ne pouvaient pas toujours les identifier facilement. En raison de ce manque d'identification, les passagers peuvent être moins disposés à accepter ou observer les instructions données par quelqu'un qui n'est pas perçu comme un membre d'équipage, ce qui augmente les risques auxquels eux-mêmes et d'autres personnes sont exposés.

Formation en gestion de la sécurité des passagers

Le Bureau est préoccupé par le fait que, même si des mesures ont été prises pour exiger de la formation en gestion de la sécurité des passagers, des risques pourraient encore être présents relativement à la sécurité des passagers et des membres d'équipage à bord des navires à passagers :

  • il existe une période intérimaire avant que la réglementation proposée soit ratifiée et que les membres d'équipage aient suivi la formation exigée;
  • la réglementation ne s'appliquera qu'aux navires d'une jauge brute de 500 ou plus, comme le Joseph and Clara Smallwood. Les personnes à bord de navires d'une jauge brute de 500 ou moins seront toujours exposées à des risques.

Le rapport final ainsi que d'autre documents connexes sont disponibles sur ce site.

Rapport numéro M03N0050
Communiqué
Document d'information et fiche de renseignements no 1 - Mesures de sécurité prises
Photos