Figure 7 : Événements de pipeline

2009 2010 2011 2012 2013 2014
Nombre d'accidents signalés 15.00 11.00 5.00 7.00 11.00 5.00
Nombre d'incidents signalés (rapports obligatoires) 118.00 145.00 167.00 173.00 118.00 133.00
Nombre d'incidents signalés (rapports volontaires) 0.00 0.00 5.00 3.00 4.00 1.00

Taux d’accidents

Le taux d’accidents de pipeline figure parmi les indicateurs de la sécurité du transport par pipeline au Canada (figure 8). Selon l’information fournie par l’Office national de l’énergie, les activités de pipeline ont augmenté de 6 % par rapport à 2013. Le taux de 2014 est de 0,3 accidents de pipeline par exajoule,5 en baisse par rapport à 0,8 en 2013 et à la moyenne de 0,8 de 2009 à 2013.

Figure 8 : Taux d’accidents de pipeline

Accidents par exajoule
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Taux d'accidents 0.38 0.68 0.53 0.48 1.20 0.88 0.38 0.52 0.77 0.33
Les exajoules sont approximatifs (Source : Office national de l'énergie)

En 2014-2015, il n’y a eu aucune nouvelle enquête sur des événements de pipeline, et une enquête a été conclue.

Enquêtes

En 2014-2015, il n’y a eu aucune nouvelle enquête sur des événements de pipeline, et une enquête a été conclue. La durée de l’enquête terminée a été de 665 jours, supérieure à la moyenne des 5 années précédentes (411 jours).

Tableau 4 : Les enquêtes sur les événements de pipeline en bref

2009–2010 2010–2011 2011–2012 2012–2013 2013–2014 2014–2015
Enquêtes entreprises 3 1 0 3 2 0
Enquêtes terminées 1 3 1 0 2 1
Durée moyenne (en jours)
des enquêtes terminées
375 432 404 s.o. 402 665
Recommandations 0 0 0 0 0 0
Avis de sécurité 0 2 1 0 1 0
Lettres d’information sur la sécurité 0 0 0 2 0 0

Recommandations et avancées

Aucune recommandation n’a été formulée sur la sécurité des pipelines en 2014-2015. Comme toutes les recommandations relatives aux pipelines du BST ont reçu la cote entièrement satisfaisante, aucune réponse aux recommandations n’a été réévaluée.

Faits saillants du secteur des pipelines

Cette année, le BST a publié un seul rapport d’enquête de pipeline. Le rapport concernait une fuite de pétrole brut d’un pipeline, survenue en février 2013 près de Wrigley, dans les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.). Le rapport, publié en décembre 2014, note que la fuite a été découverte dans le cadre des efforts proactifs de l’industrie visant à détecter les fuites et les fissures.

Technologies améliorées de détection des fuites (P13H0013)

Au cours d’une fouille d’enquête planifiée de la canalisation 21 d’Enbridge Pipelines Inc., une irisation de pétrole brut a été remarquée à la borne kilométrique 391, près de Wrigley, T.N.-O. Un examen plus approfondi a permis de déceler une fissure à la surface de la conduite près d’un joint circulaire.

L’enquête subséquente du BST a révélé que la défaillance du pipeline était due à la corrosion sous tension interne de la conduite, probablement amorcée avant la mise en service du pipeline en 1985. L’enquête a en outre permis d’établir que le méthanol utilisé comme agent dessiccatif au moment de la construction avait probablement produit à l’intérieur de la conduite un milieu favorable au déclenchement et à la propagation de la fissuration par corrosion sous tension.

Parmi les mesures de sécurité appliquées, Enbridge Pipelines a procédé à une évaluation de l’aptitude au service de la canalisation 21, ainsi qu’à l’évaluation des technologies existantes pour la détection des fuites de pipeline. Un plan a été déposé auprès de l’Office national de l’énergie, décrivant la chronologie de la mise en œuvre des technologies mises à niveau de détection des fuites dans les évaluations techniques de la canalisation 21 de l’entreprise.