Rapport d'enquête aéronautique A98H0003

1.12.7  Examen des gouvernes

On a examiné les actionneurs des gouvernes, et rien ne permet de croire qu'il y aurait eu une défaillance des actionneurs avant l'impact qui aurait pu compromettre leur fonctionnement normal (DIT1-67). L'examen des actionneurs laisse croire que les volets étaient sortis à 15°; toutefois, les becs de bord d'attaque n'étaient pas sortis, contrairement à ce que l'on s'attendrait normalement lorsque les volets sont sortis (DIT1-68). La sortie des volets ne nécessite pas d'énergie électrique, alors qu'il en faut pour actionner les becs de bord d'attaque. Le fait que les becs de bord d'attaque soient demeurés rentrés est sans doute attribuable à une panne d'alimentation électrique des robinets de commande des becs de bord d'attaque, attribuable aux effets de l'incendie en vol.

Pour une sortie des volets de 15°, les ailerons extérieurs auraient dû se braquer. Les déporteurs (aérofreins) (DIT1-69) étaient rentrés au moment de l'impact; toutefois, on ignore s'ils avaient été utilisés à un moment donné pendant la descente sous les 10 000 pi après la perte du FDR. Les marques d'impact relevées sur la gouverne de profondeur (DIT1-70), le gouvernail de direction (DIT1-71) et les vérins des ailerons (DIT1-72), de même que les positions dans lesquelles on a retrouvé les vérins à vis du stabilisateur laissent croire que les gouvernes de l'avion pouvaient être dans la configuration suivante au moment de l'impact : profondeur braquée de 2 à 3° vers le haut; gouvernail de direction de 3° à gauche; ailerons et stabilisateur en position neutre (DIT1-73).

Les enregistrements du FDR, juste avant qu'il cesse de fonctionner, ne montraient aucune anomalie au niveau des gouvernes. Les derniers enregistrements valides indiquaient que le pilote automatique s'était débrayé et qu'on ne pouvait plus commander l'amortisseur de lacet supérieur et inférieur A (la commande de l'amortisseur de lacet supérieur et inférieur B était encore disponible). Lorsque le FDR a cessé d'enregistrer, l'avion était en configuration lisse, c'est-à-dire que les volets, les becs de bord d'attaque et le train d'atterrissage étaient rentrés.

Précédent | Suivant