Rapport d'enquête aéronautique A98H0003

2.7.1  Choix de listes de vérifications de Swissair pour isoler la fumée

Le fait qu'il y avait deux listes de vérifications d'urgence plutôt qu'une pour isoler la fumée a fait l'objet d'un examen visant à évaluer si le fait de choisir entre deux listes de vérifications avait pu avoir une incidence sur l'issue du vol. Pour que cette situation ait pu avoir une incidence, il faut supposer que les pilotes auraient réagi différemment si les procédures de Swissair n'avaient tenu que sur une seule liste de vérifications en cas de fumée ou d'émanations d'origine électrique, du système de conditionnement d'air ou d'origine inconnue. Les pilotes avaient déterminé que la fumée provenait du système de conditionnement d'air et ils n'avaient pas jugé qu'elle posait une menace suffisante pour justifier l'utilisation de la liste de vérifications correspondante. Il semble donc peu probable que les pilotes aient utilisé une liste de vérifications unique plus tôt.

Le fait d'offrir un choix entre deux listes de vérifications d'urgence en cas de fumée pour isoler la source de la fumée présuppose qu'il est possible de déterminer avec certitude le type de fumée dont il est question. L'accident de SR 111 démontre que les organes de perception sensorielle des personnes ne permettent pas toujours d'évaluer avec certitude le type de fumée.

Précédent | Suivant