Rapport d'enquête du SR 111

2.13.4  Questions relatives à l'espacement des fils électriques

2.13.4.1  Exigences de la FAR 25.1353(b)

Du point de vue de l'espacement entre les fils, on n'a trouvé aucun lien entre la conception de l'acheminement des fils du MD-11 et la source d'inflammation ayant causé l'incendie à bord. Toutefois, comme les six câbles d'alimentation du bus d'alimentation sont acheminés ensemble à proximité du boîtier du tableau de commutation supérieur, la conception présente un risque accru de perte de tous les services alimentés par ces câbles en cas de défaillance en un seul point. On a établi que la perte des systèmes associés au câble d'alimentation du bus c.a. d'urgence de gauche était attribuable au fait que le câble avait été endommagé par l'incendie. La défaillance de ce câble s'était produite tard dans la séquence des événements, lorsque l'incendie faisait rage. Même si la perte des systèmes connexes aurait compliqué les défis importants auxquels les pilotes faisaient face et pu contribuer à la perte de contrôle de l'avion, il est probable que l'incendie, et non pas la perte des divers systèmes de bord, a constitué le facteur crucial dans l'issue finale. La conception du MD-11 est telle que, même si tous ces câbles étaient mis hors tension, il resterait une capacité limitée, mais suffisante pour permettre aux pilotes de conserver le contrôle de l'avion.

La Federal Aviation Regulation (FAR) 25.1353(b) stipule que les « câbles doivent être groupés, acheminés et espacés de telle sorte que les dommages aux circuits essentiels sont réduits au minimum en cas de défaillance des câbles porteurs de courant de grande intensité ». L'objectif consiste à réduire au minimum l'effet d'une défaillance d'un câble porteur de courant de grande intensité faisant partie du câblage d'un système essentiel. La formulation suppose qu'il ne faut prendre de telles mesures que lorsqu'un faisceau de fils contient à la fois un ou plusieurs fils de système essentiel et un ou plusieurs câbles porteurs de courant de grande intensité. Le document d'information ne précise pas quelles sont les mesures jugées acceptables pour que soient respectées les exigences de la FAR 25.1353(b). Ce paragraphe n'aborde pas non plus, du point de vue de l'espacement entre les fils, la question de l'acceptabilité du groupement ou de l'assemblage en faisceau des câbles d'alimentation censés faire partie du câblage de systèmes essentiels. De plus, l'interprétation de ce règlement est rendue encore plus difficile parce que plusieurs termes, comme « circuits essentiels », ne sont pas définis par l'organisme de réglementation.

Dans la conception des aéronefs, il n'est pas toujours possible de maintenir un espacement physique entre les fils, surtout dans le poste de pilotage où, typiquement, l'espace disponible pour les installations est exigu. Il n'y a pas de lignes directrices claires sur ce qui devrait constituer un autre moyen d'assurer la conformité à ces dispositions lorsqu'il n'est pas pratique ou possible de prévoir un espacement physique entre les fils. Dans le cas du MD-11, l'avionneur utilisait une gaine protectrice, qu'il considère capable d'offrir un niveau de sécurité équivalent à l'espacement physique. Comme il n'y a pas eu de cas problèmes signalés dans la flotte des MD-11 ou des DC-10 pendant bon nombre d'années de service, cette méthode a manifestement répondu aux besoins; toutefois, ni le constructeur du MD-11 ni la FAA n'ont quantifié l'efficacité d'une telle gaine protectrice.

L'absence d'indications claires dans le document d'information est mise en évidence par la difficulté de déterminer la conformité au sujet de l'acheminement des câbles d'alimentation des bus d'alimentation batterie et d'urgence du MD-11. Si la FAR 25.1353(b) s'applique aux fils en question, il n'est pas clair si les faisceaux de fils peuvent contenir à la fois le câblage des systèmes essentiels et les câbles porteurs de courant de grande intensité, même sur de courtes distances. Par exemple, le chemin de câbles situé à proximité du boîtier du tableau de commutation supérieur pourrait être considéré comme non conforme à la FAR 25.1353(b) parce qu'il n'y a pas d'espacement physique; toutefois, la FAA a jugé que cette installation était conforme. Le fondement de cette interprétation n'est pas clair, car aucune méthode n'est précisée pour fournir un autre moyen de se conformer à la FAR 25.1353(b) lorsqu'il n'est pas pratique ou possible de prévoir un espacement physique. Il conviendrait de passer en revue la réglementation et le document d'information à ce sujet.

2.13.4.2  Mélange de matériaux isolants de fils électriques

La FAA reconnaît que le mélange de fils électriques dont les matériaux isolants présentent différentes caractéristiques de dureté peut causer des dommages, surtout aux endroits où les vibrations sont fortes. Malgré l'absence de réglementation relative au mélange des matériaux isolants des fils, les AC 43.13-1B et 25-16 de la FAA donnent certaines indications. L'AC 43.13-1B est un guide général qui établit des pratiques, des techniques et des méthodes acceptables d'inspection et de réparation d'aéronef, tandis que l'AC 25-16 complète l'AC 43.13-1B en ce qui a trait aux défectuosités électriques et à la prévention des incendies.

L'AC 43.13-1B est claire pour ce qui est du mélange des fils, car elle stipule qu'il n'est pas recommandé « d'acheminer, à l'intérieur du même faisceau, des fils ayant des matériaux isolants différents ». L'AC 25-16 donne à penser qu'il y aurait lieu d'éviter de mélanger des fils dont la rigidité de l'isolant est « significativement différente ». Outre la différence de rigidité entre les fils, l'AC 25-16 précise qu'il faut tenir compte du facteur de rigidité entre le matériau isolant du fil et le matériau en contact avec l'isolant, comme des colliers et des guide-fils.

La FAA compte sur les avionneurs ou les ateliers de modification pour établir la compatibilité des matériaux au moyen d'essais ou d'antécédents d'utilisation satisfaisants. À cette fin, les essais de compatibilité des matériaux menés par Boeing ont permis de dresser un répertoire des fils et des matériaux isolants qui, de l'avis de l'avionneur, peuvent être utilisés à l'intérieur d'un même faisceau. Les faisceaux de fils du MD-11 fabriqués par Boeing ont été conçus et installés conformément à des normes acceptables de l'industrie de façon à réduire l'usure par frottement entre les fils et les dommages causés par les matériaux en contact avec l'isolant, comme des colliers. Même si des installations après construction, comme des systèmes de divertissement de bord (SDB), peuvent utiliser les mêmes fils que ceux dont se sert l'avionneur ou des fils de type similaire, la compatibilité entre les fils dépendrait de la qualité de l'installation.

2.13.4.3  Signalement d'anomalies relatives aux fils

Au moment de l'accident, rien n'obligeait à signaler les anomalies de câblage de façon distincte des autres anomalies. Par conséquent, dans de nombreux cas, les anomalies de câblage étaient attribuées à un composant ou à un ensemble remplaçable en première ligne à l'intérieur du système de bord connexe. En outre, il arrive souvent que les anomalies de câblage fassent l'objet de réparations sur place, sans que l'on comprenne bien toutes les conséquences de l'anomalie découverte. L'absence d'un code conjoint d'inspection de composants/systèmes de bord (codes améliorés de l'Air Transport Association) limitait l'élaboration de méthodes de collecte, de compilation et de surveillance des données relatives aux problèmes de câblage en vue de l'analyse des tendances. Bien que des renseignements plus précis sur les câblages soient maintenant consignés par les techniciens et les inspecteurs de la réglementation et que des données deviennent progressivement plus accessibles pour valider des lacunes potentielles dans les câblages, le manque de documents d'information qui prévalait auparavant pour signaler des défaillances liées aux fils n'a permis de disposer que de renseignements limités, ce qui continue d'être une entrave à l'évaluation de la nature et de l'étendue des manquements à la sécurité en ce qui concerne le câblage.

Précédent | Suivant