Rapport d'enquête aéronautique A98H0003

2.2.4  Enregistrement des images

Même s'il n'est pas nécessaire d'enregistrer des images dans le poste de pilotage en vertu de la réglementation, il est techniquement possible de faire un tel enregistrement et de le protéger en cas d'écrasement. Les images enregistrées fourniraient des renseignements supplémentaires intéressants sur les faits et gestes de l'équipage, les défaillances d'équipement, les réglages, les sélections, les données de vol affichées, l'endroit où se produit de la fumée et d'autres éléments qui permettraient de reconstituer les faits avec plus de certitude. Ces renseignements pourraient être utilisés pour déterminer le cours des événements plus rapidement et plus efficacement et ainsi définir les manquements à la sécurité avec plus de fiabilité.

Une grande partie de la communication dans un poste de pilotage est non verbale. Sans enregistrement des images, il faut recueillir les bribes d'information et faire des déductions en tentant d'établir des liens entre celles-ci à partir d'observations faites pendant l'examen des débris et des enregistrements du CVR et du FDR. Même si les renseignements recueillis avec ces appareils sont inestimables, les enregistrements ne fournissent bien souvent qu'une information partielle et imprécise. Souvent, cette information ne fournit pas de contexte aux événements ou pas assez de détails aux fins d'une enquête de sécurité efficace et efficiente. L'enregistrement d'images à bord de SR 111 aurait permis d'obtenir d'autres renseignements très utiles et fourni plus de précisions pour la compréhension de la séquence des événements.

Précédent | Suivant