Liste de surveillance 2016 –
Risque de collision sur les pistes 

Il continue d’exister un risque que des aéronefs puissent entrer en collision avec des véhicules ou d’autres aéronefs au sol aux aéroports canadiens.

 Mise à jour – Ce qui a été fait

  • Peu après la publication de la Liste de surveillance, la présidente du BST a fait deux présentations distinctes lors du congrès annuel de l’Association du transport aérien du Canada (ATAC) à Vancouver. Ces présentations ont mis en lumière les enjeux de la Liste de surveillance qui touchent le transport aérien et multimodal.
  • Après la publication de la Liste de surveillance, la présidente du BST a rencontré des cadres supérieurs des autorités des aéroports internationaux de Vancouver et Pearson de Toronto pour discuter des enjeux de la liste de surveillance qui concernent le transport aérien. Le BST espère rencontrer d’autres autorités aéroportuaires dans un avenir proche afin d’enrichir la conversation.
  • En décembre 2016, les membres du Bureau et l’administrateur en chef des opérations ont rencontré des cadres supérieurs de NAV CANADA au Laboratoire d’ingénierie du BST pour discuter des enjeux de la Liste de surveillance qui touchent le transport aérien et multimodal.

Importance de l’enjeu

Aux aéroports, les aéronefs et les véhicules doivent se déplacer entre les aires de trafic, les voies de circulation et les pistes. Parfois, des aéronefs ou des véhicules se trouvent par erreur sur une aire de décollage ou d'atterrissage en service, ce qui engendre des conflits entre aéronefs, ou entre aéronefs et véhicules. Ces conflits se nomment des incursions sur piste.

Compte tenu des millions de décollages et d'atterrissages chaque annéeNote de bas de page 1, les incursions sont rares; par contre, leurs conséquences peuvent être catastrophiques.

Les incursions sur piste figurent depuis 2010 sur la Liste de surveillance du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), et le BST estime que leur nombre total est encore beaucoup trop élevé. Le nombre des incursions sur piste graves est particulièrement préoccupant au CanadaNote de bas de page 2 — des incursions au cours desquelles la collision a été évitée de justesse ou qui présentaient un important risque de collision.

De 2011 à 2015, les aéroports canadiens ont enregistré 2041Note de bas de page 3 incursions sur piste, dont 27 incursions sur piste graves.

Tableau 1. Incursions sur piste au Canada (Source : NAV CANADA)
Année Total des incursions sur piste Incursions sur piste graves
2011 386 10
2012 355 3
2013 422 5
2014 462 3
2015 416 6

Plusieurs enquêtes récentes du BST ont révélé un risque de collision sur les pistesNote de bas de page 4, et le Bureau demeure préoccupé par le fait que les incursions graves persisteront jusqu'à ce que de meilleurs mécanismes de protection soient mis en place.

Les États-Unis mettent actuellement à l'essai des systèmes automatisés qui ne requièrent pas l'intervention du contrôleur ou du pilote pour assurer la sécurité des pistes. Toutefois, une augmentation récente des incursions les plus graves dans les aéroports américains a poussé le National Transportation Safety Board (NTSB) à lancer une enquête spécialeNote de bas de page 5 pour cerner certains des effets et causes les plus fondamentaux de ces incursions.

Les intervenants du secteur et les organismes de réglementation prennent des mesures utiles pour communiquer des données et autres renseignements visant à améliorer les procédures aéroportuaires locales, mais rares sont les moyens de protection technologiques à avoir été envisagés ou mis en œuvre au Canada pour signaler les conflits sur piste aux équipages de conduite et aux conducteurs de véhicules. Transports Canada, NAV CANADA, les autorités aéroportuaires et les intervenants du secteur doivent manifester davantage de leadership pour tirer pleinement parti des technologies afin d'assurer la sécurité des pistes.

 Mesures à prendre

Cet enjeu restera sur la Liste de surveillance jusqu’à ce que :

  • de nouveaux moyens de protection technologiques soient mis en place dans les grands aéroports du Canada pour réduire le nombre d’incursions importantes sur les pistes;
  • le nombre total d’incursions sur piste baisse.
Date de modification :